Accueil

Qui sommes-nous ?

Notre projet

Participations

Instruments

Partenaires

Contacts


Nous soutenons :







Galerie photos

Informations légales

Archives



Bienvenue sur le site de l'association P.S.Initiatives




Actualités :

VRparc : un centre de loisirs entièrement dédié à la réalité virtuelle

2 août 2017



Innofinance confirme son implication dans le jeu vidéo en misant sur VRparc, un projet de centre de loisirs à Strasbourg, le premier dans le Grand Est entièrement dédié à la réalité virtuelle.

Innofinance est la filiale capital-risque du groupe PSI, spécialisée dans le capital-amorçage. La société a déjà investi par le passé dans des startups locales du secteur du jeu vidéo, comme Almédia et Ernestine. Elle soutient aujourd'hui, à hauteur de 50 000 € pour le financement des études préalables, l'initiative d'une équipe de jeunes Alsaciens dans le domaine de la RV grand public.

Le centre, qui devrait ouvrir ses portes dans la capitale européenne en 2018, permettra d'expérimenter les dernières technologies d'immersion en réalité virtuelle en famille ou entre amis grâce à une approche ludique. L'idée est d'ouvrir un espace d'échanges et de rencontres qui fera rêver petits et grands avec différentes salles proposant des outils d'immersion derniers cri adaptés à tous. Des promenades dépaysantes dans d'incroyables mondes imaginaires, des compétitions d'E-sport, des expériences de jeu inédites entre amis : ce lieu devait émerveiller les novices tout comme il fera frémir les plus téméraires. L'espace sera également ouvert aux professionnels : un fab-lab pour les entreprises de création numérique et des prestations de services dans l'événementiel.

Le marché de la réalité virtuelle, qui n'en est qu'à ses débuts, évolue rapidement et ses accessoires ne cessent de se multiplier. Les prix des matériels, ainsi que leur encombrement, ne les mettent cependant pas à la portée de toutes les bourses. D'où l'intérêt d'un parc grand public qui permet de démocratiser ces technologies.

Une première pré-étude, réalisée auprès de 120 personnes résidant à Strasbourg et environs, montre un réel engouement pour la réalité virtuelle et pour l'ouverture d'un centre de loisirs dans la région. Certains sondés, extérieurs à la région, sont même prêts à venir sur Strasbourg pour en profiter. Le public ciblé est jeune, moins de 35 ans en majorité, vivant généralement seul ou en couple sans enfants. Ils ont entendu parler de la réalité virtuelle, mais en ont une expérience pour le moment associée au casque de réalité virtuelle, et sont demandeurs de faire l'essai d'une immersion complète.

La création de ce centre sera un événement attendu, les activités et les tarifs proposés étant, d'après les premières approches, en adéquation avec la demande.

Contact : contact@vrparc.fr


Secteur social et solidaire : jouer la carte de l'organisation apprenante

2 février 2017

Vivien Braccini Metz, chercheur en sciences de l'éducation, spécialisé dans la formation des adultes dans les organisations, vient de rejoindre l'équipe de P.S.International. Son expérience de plusieurs années, comme animateur, puis directeur d'association, dans le champ de l'éducation populaire et de des dispositifs innovants d'accès à la culture scientifique et technique, lui a permis d'engager une recherche sur  les ingénieries de formation autonomisante. L'idée est d'accompagner le changement dans les organisations en utilisant le levier de la formation : quand les salariés, le bénévoles et les dirigeants d'une organisation se forment, c'est l'organisation elle-même qui apprend, tel un système vivant. Une organisation qui apprend, c'est une organisation qui fait bouger les lignes, qui s'adapte aux modifications de son environnement.

Sous l'impulsion de son nouveau collaborateur, P.S.International va déployer en direction du secteur social et solidaire ses activités de conseil en intelligence des organisations. Il ne s'agit pas seulement d'une nouvelle offre de services, mais d'accompagner les associations et les entreprises sociales, dans une démarche co-entrepreneuriale, pour leur permettre de mettre en place par elles-mêmes et de financer leur propre activité de R&D dans leurs domaines.

Les organismes du secteur "non lucratif" sont souvent freinés dans leur développement par des contraintes spécifiques : statut juridique, régime fiscal, systèmes de valeurs, culture propre à l'organisation, formes de gouvernance, poids des tutelles et des financeurs publics… Ces contraintes ont des effets connus : d’abord des résistances au changement, malgré les actions de formation que l'on met en place ; mais aussi (ce qui freine le financement des actions de formation et de changement), une faiblesse fréquente des fonds propres, y compris dans le cas de structures importantes. Cette faiblesse est liée à la difficulté d’afficher des résultats économiques, et donc de capitaliser.

Le secteur social et solidaire est porteur de potentiels importants d'innovation qui n'attendent que d'être actualisés. La stagnation de la croissance depuis plusieurs années tend en effet à valider l'hypothèse d'une transition vers de nouveaux modèles économiques et formes organisationnelles, qui tendront de plus en plus à solliciter la créativité des mouvements associatifs et communautaires.

Contact : vbm@groupepsi.com



Nos supports :










Nos partenaires :